La séparation

Parce que le temps n’efface pas les coeurs en éclat, la séparation était inévitable

Parfois on a beau tourner et retourner les problèmes dans tous les sens à la recherche d’une solution, il n’y a rien à faire, on ne trouve pas de réponse à la question. C’est alors que la séparation devient la la meilleure solution même si nous aurions préféré ne pas en arrivé là.
Mais le mal est là, nous consumant de l’intérieur, prêt à nous réduire à néant si on restait dans cette morosité ambiante, ces cris et ces pleurs.

Au fur et à mesure que je constituais cet album souvenirs, je m’apercevais que cette vie simple que nous menions quand nous étions dans ce coin de verdure nous rendais heureux.
Depuis que nous vivions en appartement tout avait changé, cet espace restreint a eut raison de notre liberté, de notre façon de vivre.

séparation2

Pour cette carte, j’ai utilisé

  • En fond, du papier cartonné foncé à motifs fleurs
  • carton noir
  • j’ai dessiné une jeune femme que j’ai ensuite colorié au crayon puis collé
  • bouton vert en carton
  • des roses
  • des lettres d’imprimerie blanches sur fond noir, autocollantes

Voilà c’était la dernière « carte » puisque la fin de notre histoire.

Sachez en tout cas que c’est une partie de ma vie que j’ai dévoilé et qu’à travers ces scénettes ce sont des moments de mon existence qui m’ont marqués. Bien sûr il n’y a pas tout, j’y ais mis les grandes lignes comme on dit. Mais en tout cas ce fut pour moi une véritable thérapie.

A bientôt pour d’autres créations

 

Mélancolie

La mélancolie, celle qui nous prend et nous fait mal

Avec les nuits de solitude et de tristesse, c’est la mélancolie qui m’envahissait. Plus de partie de rire, plus de joie intense, tout ça était mis aux oubliettes.
L’ambiance festive qui régnait autrefois sur notre famille s’était transformé en quelque chose d’insupportable, je ne supportais plus ce silence pesant, ces disputes, la mélancolie me gagner de plus en plus.

Je ne pouvais donc là non plus passer à côté de ce moment et je décidais de le mettre en valeur sur cette petite carte, avec une fille sans visage. Une fille qui ne savait plus s’exprimer tellement sa douleur était immense, intense.

mélancolie2

Pour cette carte j’ai utilisé

  • Du papier cartonné rose à pois blancs
  • Embellissements : rose rouge, feutrine noire, étiquette grise à motif feuilles noires, bouton vert et rouge, fille sans visage
  • Tampon : japonisant
  • Etiquette fanion
  • perles noires

A bientôt pour une autre carte

Solitude

Ce soir ma solitude et moi, on ne parle que de toi…

Cette carte reflète les longues nuits d’extrême solitude que je vivais dû à ses absences répétées. Notre couple battait desesperemment de l’aile, ainsi comme pour les autres moments je ne pouvais pas passer à coté.

Comme la précédente, celle-ci est noire à l’esprit gothique, la brume rappelle le doute, le noir la tristesse. Pourquoi la brume ? parce que justement j’étais en plein doute, je ne voyais plus aucun espoir de survie à notre couple, ma solitude faisait partie intégrante de ma douleur.
Cette carte est accompagnée d’un extrait d’une chanson de Kendji Girac, « ma solitude ». Elle reflète exactement ce que je ressentais, d’où le choix du texte.

solitude

Pour cette carte j’ai utilisé

  • Papier cartonné violet
  • carte « jeune fille gothique avec corbeau »
  • Petites étoiles violettes récupérées de la perforatrice « étoile »
  • Lettre d’imprimerie blanches sur fond noir autocollantes

Voilà, je suis consciente qu’elle est archi simple, mais c’est ce que je voulais, donc non pbme 🙂

La tristesse

Il y a la gaieté mais il y a aussi souvent de la tristesse, cette tristesse était dur à supportée

Dans la vie il y a les moments de joies, ces moments là qui vous donnent le sourire et qui vous fait aller de l’avant et puis il y en a d’autres où l’on aimerait qu’ils ne soient jamais arrivé, ceux où la tristesse nous a pris par les tripes, où les pleurs sont là chaques jours nous rappelant notre peine.

Cette tristesse douloureuse est dû au fait d’avoir perdu un être cher, je venais à peine de prendre mon poste d’assistante administrative de direction à l’école de mon village que voilà un membre de ma famille décède. Dévastée, c’est à partir de ce moment là où j’ai changé ; c’est comme si quelque chose c’était brisé dans ma vie, une cassure.

Alors forcément, cette partie là je ne pouvais pas l’oublier – il fallait qu’elle apparaisse dans cette petite carte – pas trop de fioriture, juste ce qu’il faut pour exprimer ce que je ressentais à ce moment-là

Ainsi soit je

Pour cette  carte j’ai utilisé

  • Du papier cartonné rouge bordeaux à motifs feuilles
  • Photo dans l’esprit gothique prise sur net
  • Embellissement avec un papillon noir
  • Dentelle noire
  • 3 minis perles noires
  • Lettres autocollantes blanches sur fond noir

Oui je sais, je ne me suis pas foulée pour la phrase car je pense que vous l’aurez tous et toutes reconnue, c’est le titre d’une chanson de Mylène Farmer.

Suite à mon prochain article

C’est la fête !

C’est la fête entre amis, oui mais…par pour tout le monde !

Dans le précédent article, je parlais de mon déménagement qui fut d’ailleurs assez douloureux, passer d’une maison avec jardin et terrasse a un appartement froid en hlm c’est assez dur à avaler.
De plus les amis sont loin, la famille aussi et être enfermé entre quatre murs sans un espace à soi, il y a forcément un moment où on étouffe.

Alors que moi, je trouve refuge dans les ballades en campagne, mon ex part vadrouiller auprès de ses copains de beuverie au club de carte, super ambiance n’est-ce pas. Ce passage je ne pouvais le passer, il fallait que je l’extériorise. Ce qui fut fait en créant cette petite scénette avec une photo représentant une table de cartes avec comme joueurs des chiens et sur la droite une autre photo avec un verre et une bouteille de wisky.

la fête entre amis

Pour cette scénette j’ai utilisé

  • Papier cartonné motif verres style « on fait la fête »
  • Fanion « C’est la fête »
  • Deux images trouvés sur le « net »
  • Une étiquette « Entre amis »
  • Scotch vert à carreaux

 

Facile ou difficile ?

Dans l’ensemble non aucune difficulté, simple à réaliser et très expressif, très représentatif que ce que je voulais faire comprendre 😉

A bientôt

 

 

Déménagement…

Parce qu’un déménagement fait partie d’un souvenir, il est bon de le rappeler en scrap

Qu’un déménagement soit positif ou négatif, je trouve qu’il fait partie de notre vie et que malgré tout on peut le placer dans la case « souvenir », bien sûr il est plus facile et débordant d’imagination si celui-ci est joyeux car un qui ne le soit pas est je pense plus difficile à aborder, ce qui a été mon cas. D’où le fait que je n’ai pas réalisé grand chose si ce n’est que la phrase clé.

Déménagement

Pour cette compo j’ai utilisé

  • papier cartonné bleu canard à motif rayures blanches
  • papier cartonné rouge à motif marbré
  • un timbre papillon
  • des bouquets de fleurs
  • une étiquette avec mongolfière
  • dentelle blanche
  • des petits bonhommes rouges (récup de Noël)
  • un ruban avec différents motifs de clés

Afin d’être spontanée et pour bien marquée que c’était moi qui avait choisit la phrase, je l’ai écrite à la main. Oui parce que vois-tu souvent les tampons vendus dans les commerces ne correspondent pas tout à fait au message que l’on veut faire passer, j’ai donc juger préférable que ça vienne de moi et uniquement de moi, c’est disons plus personnalisé, plus intime.

J’ai mise en scène pour un déménagement mais on peut l’utiliser pour une invitation à une crémaillère par exemple 🙂

A bientôt pour la suite de mes souvenirs

 

 

Pêle-mêle tout en simplicité

Des photos pêles-mêles pour marquer les années qui sont passés que ne peut effacer

Chaque jour passé était un sourire, un fou rire, une chanson ou bien encore une engueulade mais on était bien et tout ces instants là on voulait les conserver, s’en souvenir. Donc beaucoup de photos de l’instant présent sont représentés dans ce pêle-mêle 2003-2004.

Comme quoi, on peut constater que ce n’est pas un petit album de quelques pages que j’ai fait mais quelque chose de plus long, plus fastueux .

^pêle-mêle 2014

Ca me fait bizarre de voir toutes ces photos, que de souvenirs…c’était le bon vieux temps, celui qu’on ne peut malheureusement pas rattraper mais qu’on essaie de garder au chaud.

A bientôt

La beauté c’est aussi…

Et si la beauté passait aussi par une belle dentition ?…

Les secrets de beauté à coup de crème pour le corps et le visage qui rendent la peau plus lisse et plus ferme, les longues séances de sport pour un corps musclé et tonique, l’apprentissage du maquillage et de la coiffure pour ne pas avoir une tête de déterrée quand on sort de chez soi, être fraîche et pimpante dans des habits qui vous vont comme un gant c’est la panoplie de toute femme qui veut plaire oui mais voilà…Quand la dentition ne suit pas et que la case cabinet dentaire n’est plus suffisante, on prend rendez-vous chez un orthodontiste qui vérifiera avec vous les dégâts et croyez moi que mine de rien dans ma bouche il y en avait. Pourtant ce n’était pas faute de me laver les dents mais celles-ci étaient trop abimées pour un simple passage, il fallait quelque chose de plus radical.

Alors oui si je dois le remercier pour quelque chose, c’est bien ça car sans lui jamais je n’aurais osé sauter le pas. Celui de rentrer dans une clinique pour me faire opérer, et pas une simple petite opération non là c’était la vraie, la grande, celle qu’on ne peut faire que sous anesthésie générale.

opération dentaire

Pour cette mise en scène j’ai dessiné une tête de mort ainsi que la croix rouge qui représente l’hôpital, j’y ai ajouté deux flèches qui montre bien que l’opération dentaire s’est bien fait dans une clinique et non dans un cabinet dentaire.

A bientôt

Nebrik

Quand on vit avec quelqu’un qui n’a pas la même culture, on s’y intéresse forcément et par curiosité on va chercher des infos

Et oui comme bon nombre de personne nous étions un couple mixte, à première vue tout nous différenciait, la religion, la culture, la façon de voir la vie mais si il y a bien une chose qui nous rapprochait c’était la musique et l’amour que nous éprouvions l’un pour l’autre. C’est que ce n’est pas toujours évident de trouver quelqu’un qui a les mêmes goûts musicaux que vous, à moins de piocher dans les sites de rencontres lol !
Oui notre point commun, le métal 😉
Il me paraissait donc tout naturel que pour lui faire plaisir, je cherche à connaître des mots qui pourrait le toucher, l’émouvoir.

Donc aujourd’hui dans mon plan thérapeutique, j’ai décidé de reproduire ce mot sous forme de scrap-broderie pour bien lui faire comprendre que mon amour n’était pas un simple passage mais une vraie hisoire, quelque chose avec un grand A.

Nebrick

Je voudrais quand même rajouter pour pas qu’il y ait de confusion, chaque création est accompagné d’un texte qui tient en général sur quelques lignes – celle-ci se trouve sur la page d’en face.

Pour cette création j’ai utilisé

  • du papier cartonnée à motif
  • une rose prédécoupé en carton
  • un petit bouquet de roses prédécoupé en carton
  • un papillon prédécoupé en carton
  • de la feutrine rouge pour brodé le mot « Nebrik » et la découpe d’un petit coeur rouge
  • de la dentelle blanche

La facilité de cette création se trouve dans le prédécoupage des embellissements, le plus dur fut la découpe du coeur dans la feutrine.

Je sais que beaucoup pourrait penser que ce n’est pas « la carte » du siècle, qu’il n’y a rien de transcendant et je le comprendrais parfaitement, mais dans ce cas-ci j’estime que « ce mot » est plus puissant que la déco en elle-même, j’ai donc préféré ne pas mettre trop de fioriture afin qu’il soit mis en valeur.

Suite de mon histoire sur mon prochain article

Sur un petit nuage

Il y a des morceaux de vie qu’on aime mettre en valeur pour en faire des souvenirs, j’y ai mis ma vie

Ne sachant pas trop quoi offrir en cadeau de Noël pour mon ex, j’ai décidé de faire une sorte d’album souvenir où tout serait rassemblé, les bons comme les mauvais souvenirs, histoire de lui rappeler que l’histoire entre nous deux a beau être du passé, il restera à jamais une partie de ma vie.

Dans ces articles, je dévoilerais au fur et à mesure de mes créations une partie de ma vie, sans bien sûr aller dans les détails – Ainsi vous comprendrez que cette initiative est en quelque sorte une forme de thérapie qui me permet de tourner la page définitivement  et me permet de prendre un nouvel élan.

Dans mes créations on y verras du total scrap mais aussi parfois un mélange de scrap et de broderie.

sur un petit nuage

Cette petite création est la première, je l’ai nommé « sur un petit nuage » car comme vous devez vous en douter c’est le début de la « Love Great Story » autrement dit, une histoire d’amour qui démarre sur les chapeaux de roue avec la passion, la folie et tout ce qui va en prime.

C’est le moment où je lui donné ma deuxième paire de clés et lui disait « C’est ici chez toi ».
Ma petite maison avec jardin, aussi minuscule soit-elle fût le départ d’une longue histoire d’amour.

Note : désolée pour la photo floue :/ mais en ce moment je ne sais pas ce que j’ai, j’ai les mains qui tremblent.

Suite de mon histoire au prochain article